Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Actualité

Bruxelles

The Fourth Industrial Revolution – Partie 1: La distribution urbaine, un pôle de croissance pour l’immobilier logistique

Analyse des principaux facteurs qui inciteront les chaînes d'approvisionnement à évoluer et l’impact de cette évolution sur l'immobilier logistique en Europe dans les 5 à 10 prochaines années


​Bruxelles, 13 mai 2016 –  JLL, leader du marché immobilier professionnel, présente son dernier rapport, ‘La quatrième révolution industrielle'. Dans ce rapport JLL analyse les grandes tendances qui remodèleront les chaînes d'approvisionnement logistiques et qui, par conséquent, auront une incidence sur l'immobilier logistique en Europe. Les tendances seront examinées dans une série de trois communiqués, dont voici le premier, dédié aux nouveaux types de bâtiments logistiques qui répondent à la demande croissante de la distribution urbaine.

Méthode de travail
En collaboration avec Transport Intelligence, JLL a examiné l’évolution des chaînes d'approvisionnement et son impact sur l'immobilier logistique dans les 5 à 10 prochaines années. Dans ce contexte, des interviews ont été organisées avec des experts en matière de chaîne d'approvisionnement et plus de 30 dirigeants d’entreprises ont été invités à donner leur opinion sur l’évolution future de la chaîne d'approvisionnement. Nous avons également organisé un sondage en ligne auprès de plus de 200 entreprises, dont des enseignes internationales, des fabricants et des logisticiens.Les résultats ont été publiés dans le nouveau rapport de recherche "La quatrième révolution industrielle".

La logistique urbaine évolue
La population urbaine est en croissance à travers le monde et cette tendance est constatée en Belgique également. En Région Bruxelloise, la population va croître de 8% au cours des 10 prochaines années, soit deux fois la croissance pour l'ensemble du pays durant la décennie précédente, estimée à 4%. L’arrondissement d'Anvers quant à lui verra croître sa population d’environ 6% d’ici 2026. Mise à part la croissance démographique, d’autres facteurs comme la densité croissante des bâtiments, la hausse des prix des terrains et la demande grandissante d’immeubles logistiques durables sont autant de facteurs qui encouragent la logistique urbaine. De nouveaux modèles de chaînes d’approvisionnement sont créés également suite à la croissance du commerce électronique et de la logistique des retours. 
Que signifient ces changements pour l'immobilier logistique? 
JLL estime que la logistique urbaine est un des plus grands défis pour l'immobilier logistique. La demande d’immeubles logistiques innovateurs dans et autour des villes va augmenter, et les immeubles logistiques devront respecter des critères en matière de durabilité et des exigences variées de tous les types de ventes tant en ligne que par d’autres réseaux :

Le “last mile delivery” 
Dans la course effrénée du e-commerce, la problématique du dernier kilomètre a pour but de rapprocher les plateformes logistiques du client final. La quantité de points d’enlèvement relatifs au commerce en ligne et à la logistique inversée sont en hausse. En Belgique, des acteurs de marché spécialisés sont actifs dans ce segment tels que Bubble Post, start-up fondée à Gand en 2012 et spécialisée dans les livraisons 100% écologiques du premier et dernier kilomètre, et City Depot, qui allie ses forces avec Bpost depuis 2014. Bubble Post a déjà 13 succursales dans notre pays et City Depot en a 7, tous des bâtiments d'environ 1000 m² situés juste à l'extérieur des grandes villes. En outre, Bpost a récemment ajouté 750 points d’enlèvement pour ses clients via l'acquisition de Press Shop et Kariboo Colis, du groupe Lagardère. Et même de grandes entreprises internationales telles qu’UPS et DHL sont actives dans ce segment en pleine expansion

Toujours plus haut
Dans des villes asiatiques telles que Hong Kong, Singapore, Shanghai e.a. les immeubles logistiques à plusieurs étages et munis de rampes d’accès sont déjà bien connus. Ce type d’immeuble logistique est quasi inexistant en Europe, mais JLL prévoit que dans de grandes villes telles que Londres, où les prix des terrains sont élevés et les terrains rares, ce type d’immeuble pourrait présenter une opportunité.

Des centres de consolidation urbains
Des centres de consolidation dédiés à l’approvisionnement d’une ville spécifique, partagés par plusieurs utilisateurs représentent des opportunités intéressantes puisqu’elles permettront de réduire la densité du trafic. De plus, les modes de transports utilisés à partir de ces centres de consolidation sont moins polluants, par exemple des vélos ou des camionnettes électriques. Ils ont aussi des avantages pour la chaîne d'approvisionnement, tel qu’un contrôle adéquat de l'inventaire et la disponibilité rapide des produits et services après-vente. Le centre de consolidation CityPorto à Padoue en Italie, le centre de consolidation de Monaco et le projet piloté par le Port de Bruxelles dans le centre de TIR sont quelques exemples de cette tendance. 

Walter Goossens, Head of Logistics & Industrial Leasing Belgium chez JLL, commente: “Les chaînes d'approvisionnement nationales et internationales font face à de grands défis depuis des siècles. Tant les grandes que les petites entreprises doivent revoir la chaîne logistique traditionnelle pour préparer leurs entreprises pour l'avenir, pour mieux gérer les coûts et pour placer le client au centre de leur service à la clientèle. Pour les investisseurs, cette évolution offre de nouvelles opportunités, puisque la demande pour l'immobilier logistique dans la région EMEA est en croissance et que la distribution urbaine évolue et innove pour être prête pour l'ère de la quatrième révolution industrielle. En Belgique également l’évolution des chaînes d’approvisionnement crée une demande croissante pour des surfaces logistiques destinées à la distribution urbaine.”

​Téléchargez le rapport​ et l’infographie (Are your locations delivering?)