Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Actualité

Bruxelles

The Fourth Industrial Revolution – Partie 2: Des centres de distribution logistique rythmés par la demande des clients


​Bruxelles, le 17 mai 2016 – JLL, leader du marché immobilier professionnel, présente son dernier rapport, ‘La quatrième révolution industrielle'. Dans ce rapport JLL analyse les grandes tendances qui remodèleront les chaînes d'approvisionnement logistique et qui, par conséquent, auront une incidence sur l'immobilier logistique en Europe. Ces tendances seront examinées dans une série de trois communiqués dont voici le deuxième. 

Dans cette seconde partie JLL fait le point sur la façon dont le commerce électronique affecte le processus d'approvisionnement logistique et va continuer à changer la face de celui-ci dans les années à venir, ainsi que l’impact de cette évolution sur l’immobilier logistique. Le progrès technologique dans des domaines tels que le commerce en ligne, le big data, la digitalisation, l’automatisation, la robotique, l’impression 3D, les drones, les véhicules automatisés, aura un impact conséquent sur les chaînes d’approvisionnement et sur les immeubles logistiques. Ces innovations forment ensemble une véritable «quatrième révolution industrielle ». Le terme «Industrie 4.0» est d’ailleurs évoqué en Allemagne et est utilisé par le gouvernement allemand pour promouvoir les produits et les entreprises des secteurs de haute technologie.  

​Les chaînes logistiques traditionnelles sont organisées en fonction de la production 

Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles fonctionnent au rythme de la production, avec comme défi ultime de contrôler les coûts tout en offrant un service à la clientèle optimal. Plus de 60% des personnes interrogées dans notre sondage appuient systématiquement l’importance de ces deux défis, et un quart des personnes ajoute que l’innovation des chaînes d’approvisionnement constitue une nouvelle priorité. JLL estime que l'innovation technologique va encore gagner en importance dans les 5 à 10 prochaines années et que cela exigera des modifications importantes des bâtiments logistiques, tels que de grands centres de traitement de marchandises, des centres de distribution dot.com pour la logistique derrière la commande en ligne notamment de l’alimentation, des centres de logistique inverse… A ce jour, de grands centres de distribution ont été érigés dans nos pays voisins mais également en Belgique, pour Zalando, Amazon, Wehkamp, Bol.com, Nike etc. 

​La digitalisation du retail se concentre sur la demande du client 

Le client est de mieux en mieux informé et prend plus de contrôle sur le processus de production. Le commerce en ligne ne connaît pas de frontière et par conséquent, les achats se font également à l'étranger, ce qui augmente encore la nécessité de chaînes d'approvisionnement et des centres de distribution efficaces. 24% des personnes interrogées dans notre sondage croient que la logistique relative au commerce électronique apportera des changements majeurs dans leurs immeubles dans les deux à trois prochaines années, et 23% des répondants ont confirmé qu'ils auraient besoin de plus d'espace de distribution pour le traitement des commandes en ligne. Ainsi il est prévu que dans le contexte de la «livraison le jour même» les entreprises actives dans le commerce en ligne exploreront la possibilité de créer des sites micro-logistiques. Elles y entreposeront une sélection de produits dans un centre de distribution plus proche des clients afin de pouvoir respecter leurs engagements en matière de livraison rapide exigés par le commerce en ligne et le commerce omni-canal.  

​Le “big data” devient primordial pour les chaînes d’approvisionnement 

La croissance du commerce en ligne engendre la mise à disposition d’une importante quantité de données relatives au client et à sa demande. L’analyse de ces données offre d’immenses opportunités pour la chaîne d’approvisionnement lui permettant ainsi d’anticiper la demande, c’est ce qu’on appelle le « big data ». Ainsi, la chaîne d'approvisionnement traditionnelle axée sur l'offre évolue vers une chaîne d'approvisionnement axée sur la demande du client. L’analyse des « big data » rend ce changement essentiel dans le processus d'approvisionnement possible. L'interprétation correcte des données disponibles est la clé du succès. Notre enquête démontre que 51% des entreprises s’attendent à ce que les plus grands changements dans leurs chaînes d'approvisionnement seront liés à l'analyse de ces gros volumes de données. 63% des personnes interrogées estiment qu'à ce jour, ils n’utilisent pas efficacement les données disponibles pour améliorer leur stratégie, et 30% pensent qu'ils manquent de connaissance pour analyser et gérer les données. 

​Quel impact sur l’immobilier? 

L'utilisation efficace des « big data » permettra de répertorier la demande et le profil du client, qui aura vraiment une place centrale dans le processus de vente, ce qui résultera en une possibilité d’anticiper la demande et donc de produire mieux et plus rapidement. JLL estime que l'évolution des chaînes d'approvisionnement entraînée par les « big data » se traduira d’une part en une diminution de la demande pour les entrepôts destinés au seul stockage de produits, et d’autre part en une augmentation de la demande pour des bâtiments dans lesquels le transit et le conditionnement rapides des produits peuvent être faits, tant pour l’acheminement des produits vers le client que pour le mouvement inverse. 

Walter Goossens, Head of Logistics & Industrial Leasing Belgium chez JLL, commente : « Le commerce en ligne continue à croître en Belgique et nous pensons qu’au fur et à mesure que les entreprises professionnaliseront l’utilisation de big data, elles adapteront mieux leurs chaînes d’approvisionnement à la demande du client. Tant le commerce en ligne que l’adaptation des mouvements logistiques engendreront une augmentation de la prise en occupation d’immeubles logistiques dans les années à venir. » 

Téléchargez le rapport et l’infographie Digital Disruption. 

Méthode de travail 

En collaboration avec Transport Intelligence JLL a examiné l’évolution des chaînes d'approvisionnement et son impact sur l'immobilier logistique dans les 5 à 10 prochaines années. Dans ce contexte, des interviews ont été organisées avec des experts en matière de chaîne d'approvisionnement et plus de 30 dirigeants d’entreprises ont été invités à donner leur opinion sur l’évolution future de la chaîne d'approvisionnement. Nous avons également organisé un sondage en ligne auprès de plus de 200 entreprises, dont des enseignes internationales, des fabricants et des logisticiens. Les résultats ont été publiés dans le nouveau rapport de recherche "La quatrième révolution industrielle".