Skip Ribbon Commands
Skip to main content

Actualité

Anvers

En Flandre, les enseignes s’intéressent surtout aux commerces de périphérie et aux rues commerçantes

Le profil des enseignes et des investisseurs « retail » en immobilier professionnel, en Flandre


​1. MARCHÉ LOCATIF
Sur base de ces cinq dernières années, la Flandre a représenté en moyenne 60% du volume annuel de la prise en occupation en Belgique, 25% du volume pour la Wallonie et 15% de celui-ci pour Bruxelles. 2015 s’inscrit dans cette conformité avec une prise en occupation pour la Flandre de 231.000 m² sur un total national de 385.000 m². Par contre, un taux de 71% de prise en occupation a déjà été enregistré en Flandre, depuis ce début d’année, soit plus que la moyenne contre 17% en Wallonie et 12% à Bruxelles. 

Les principaux constats de notre étude sur le marché « retail » flamand sont:
Commerces de périphérie: ils gagnent en importance
Sur base de l’analyse des 3 segments de marché en retail, les commerces de périphérie représentent 72% du volume pris en occupation, contre 60% en moyenne au cours de ces cinq dernières années. Le solde se répartit entre les segments des « high streets » et des « shopping centres ».
Depuis ce début d’année, dans ce segment en particulier, le secteur de la mode représente 23 % du volume transactionnel. Ce qui est moins que les 33 % enregistrés en moyenne chaque année de 2011 à 2015. 

Par contre, les parts du volume attribuées aux secteurs de la « Décoration », du « DIY » (« Do it yourself » : bricolage) et du « Sport » excèdent la moyenne des cinq dernières années pour ces commerces en périphérie.

« High Streets » : 6 transactions sur 10 ont lieu dans les rues commerçantes
Depuis 2015, la Flandre comptabilise 400 transactions dans ses rues commerçantes soit 6 transactions sur 10.  Il y a eu 200 transactions dans le segment des commerces de périphérie et 70 réalisées dans les shopping centres. Les enseignes les plus actives dans les rues commerçantes flamandes ont été Okaïdi-Obaïbi avec 9 transactions, suivies par Rituals, Leonidas et H&M. En outre, de nouveaux concepts et de nouvelles marques ont fait leur apparition, dans ce segment, en Flandre. On note par exemple: Juttu, Bimba y Lola, Boulangerie Paul, Uniqlo et Weekday.
 
Anvers: ses rues commerçantes trônent toujours en pôle position. 
Dans les rues d'Anvers, un volume transactionnel de 36.400 m² a été enregistré depuis début 2015 à ce jour, soit plus du double du volume enregistré à Gand, la deuxième ville de Flandre, où 16.500 m² ont été loués dans la même période. Roulers complète le trio de tête avec une prise en occupation de 7.400 m².                             Á Anvers, le plus grand nombre de transactions a été répertorié dans la zone du Meir, de la Huidevettersstraat, de la Schuttershofstraat et d’Hopland ; ceci compris les récentes locations à H&M (2.700 et 1.900 m²), Juttu (700 m²), PME Legend (620 m²) et dans le quartier du Wilde Zee où les enseignes de mode Fish & Chips et Weekday ont récemment signé respectivement 850 et 600 m².                                                                         
En ce qui concerne Gand, la majorité de ces transactions ont été enregistrées dans la zone de la Veldstraat/ Zonnestraat, avec entre autres des locations pour AS Adventure, Pull & Bear et Paris Londres.

Le secteur de la mode reste une valeur sûre
La catégorie reine reste le secteur de la mode (vêtements, chaussures, accessoires ...). Il représente 37% des 674 transactions qui ont été réalisées au cours de ces 17 derniers mois en Flandre.
Le secteur de l’ « Alimentation » remporte une part de marché de 16%. Les secteurs de la « Décoration » et du « DIY » représentent respectivement une part de marché de 13%. 
Pour les autres secteurs : plus de transactions ont été enregistrées dans les catégories Sport , Santé & Beauté durant cette première moitié de l'année 2016 par rapport à 2015. La plus importante transaction dans cette dernière catégorie est la location de 1.750 m² à Action situé à Knokke-Heist, une transaction réalisée par JLL.

2. MARCHÉ DE L’INVESTISSEMENT

En Belgique, au cours des 17 derniers mois, 45% des transactions d’investissement, toutes classes confondues, ont eu lieu en Flandre. Le  volume total investi en Flandre en 2015 était € 2,05 milliards, un volume record, et à ce jour, en 2016, plus de € 500 millions ont été investis. Au total, 103 transactions ont été réalisées depuis début 2015 en Flandre, dont 42 dans le secteur du retail, 25 en industrie et 17 en maisons de repos. 

Depuis 2015, plus d’€1,5 million a été investi dans le retail, faisant de cette classe d’actifs la plus grande de ces 17 derniers mois. La plus grande transaction récente a été l’acquisition par CIC et AEW Europe du portefeuille d’immeubles « Celsius » composé de 50% du célèbre Wijnegem Shopping Center et l’entièreté du Waasland Shopping Center pour un montant total estimé à € 825 millions.

Globalement, le plus grand volume côté acquéreur a été investi par des SIRs, des institutionnels et des investisseurs privés, alors que les gestionnaires de fonds, les promoteurs et à nouveau les investisseurs privés forment le top trois côté vendeur. Les SIRs ont fait des acquisitions dans tous les segments, sauf hôtels et bureaux. Les investisseurs privés ont été actifs dans tous les segments sauf hôtels et maisons de repos.