Malgré l'augmentation du travail à distance, le bureau est là pour rester... avec des changements

JLL constate des similitudes avec les précédents ralentissements économiques, en mettant davantage l'accent sur l'urbanisation répartie et les lieux de travail à court terme.

juillet 07, 2020

Bruxelles, 7 juillet 2020L'avenir de la demande de bureaux est un sujet de discussion brûlant dans les salles de conseil d'administration de tout le pays, car la pandémie COVID-19 a obligé les entreprises à s'engager dans la plus grande expérience de travail à domicile de l'histoire. En examinant les tendances historiques, les recherches actuelles et les observations des clients, le nouveau rapport de JLL intitulé "The Future of Office Demand" constate que le bureau physique conservera son importance pour faciliter l'innovation et la collaboration et, en fin de compte, la santé, le bien-être et la productivité des employés.

 

Après un confinement obligatoire de trois mois, les entreprises et leurs employés se sont largement adaptés avec succès au travail à domicile, mais de nouvelles enquêtes indiquent que les travailleurs souhaitent revenir à la routine habituelle plutôt que de travailler à domicile de façon permanente.

 

"La pandémie mondiale a forcé de nombreux employeurs à reconsidérer le rôle du bureau dans le soutien de la culture et des objectifs de l'entreprise", a déclaré Christian Ulbrich, CEO de JLL. "La demande immobilière suit les cycles économiques, nous savons donc que cette période sans précédent crée également des opportunités pour les entreprises du monde entier de réimaginer leurs besoins en matière d'espace de travail lorsqu'elles retournent au bureau".

 

Les stratégies de localisation des entreprises peuvent également changer, l'accent étant mis sur un écosystème de marché diversifié. À court terme, il y aura une demande accrue pour que certaines activités de bureau se déplacent vers des banlieues accessibles localement, et des villes de deuxième et troisième niveaux qui permettent aux employés de communiquer plus facilement avec leurs collègues plus près de chez eux. Cela pourrait également constituer un atout supplémentaire après la pandémie, l'absence de trajet domicile-travail étant l'élément que les travailleurs apprécient le plus dans le cadre du travail à domicile - selon près de la moitié des personnes interrogées (49%) lors d'une récente enquête de JLL auprès de 3.000 employés de bureau.

 

En étudiant les tendances historiques des précédents ralentissements économiques mondiaux tels que la récession des années 1990, le crash des dot-com et la crise financière mondiale de 2008, JLL comprend comment le marché de l'immobilier d'entreprise s'est redressé alors que l'économie se reconstruisait. Les inconnues entourant la pandémie et la possibilité d'une deuxième vague d'épidémie rendent difficile la prévision du temps de reprise ; cependant, l'ingéniosité des employeurs pour permettre la productivité avec du personnel alternatif et des espaces de travail socialement éloignés offre des perspectives encourageantes pour la demande de bureaux.

 

Les derniers mois de travail de masse à domicile nous ont permis de comprendre les raisons des déplacements vers le bureau. Les bureaux encouragent la collaboration, l'innovation, le coaching et l’esprit d’équipe, autant de choses que la technologie peine à reproduire. En fait, la même enquête de JLL a révélé que le bureau manquait à près de 58% des employés, et pour la tranche des employés plus jeunes - celles de 35 ans et moins – 65% montrait un désir encore plus fort d'y retourner. Selon l'enquête, l'interaction humaine et la socialisation avec les collègues sont les éléments du bureau qui leur manquent le plus (44%), suivis par le travail collectif en face à face (29%).

 

Neil Murray, Global CEO Corporate Solutions, est d'accord avec cette tendance : "Les exigences en matière de densité vont changer et il y aura une évolution dans la façon dont les espaces de bureau seront utilisés, conçus et développés. Mais l'histoire, et notre dernière enquête auprès des employés de bureau, montre que le bureau ne disparaîtra pas de sitôt".

 

Une enquête de Gensler a révélé que seuls 12% des travailleurs souhaitent travailler à domicile à temps plein, et 70% disent vouloir passer la majeure partie de leur semaine au bureau. Les réunions, la socialisation et les interactions impromptues en face à face avec des collègues ont été classées comme les principales raisons pour lesquelles les employés veulent retourner au bureau.

- Fin -

 

 


About JLL

JLL (NYSE: JLL) is a leading professional services firm that specializes in real estate and investment management. JLL shapes the future of real estate for a better world by using the most advanced technology to create rewarding opportunities, amazing spaces and sustainable real estate solutions for our clients, our people and our communities. JLL is a Fortune 500 company with annual revenue of $18.0 billion, operations in over 80 countries and a global workforce of more than 94,000 as of March 31, 2020. JLL is the brand name, and a registered trademark, of Jones Lang LaSalle Incorporated. For further information, visit jll.be.